Journal de bord

Sur les pistes cyclables du lac d’Hourtin en roller – part 3

Comme promis voici la suite de nos aventures avec la découverte des bords du lac d’Hourtin en canoë suivi d’une rapide balade en roller.

   En ce troisième jour de vacances nous préférons commencer la journée à pied par la visite du marché de Montalivet. Au détour des étals, j’entends une musique familière. En nous rapprochant nous trouvons deux musiciens/chanteurs : un guitariste et un accordéoniste qui chantent une chanson du groupe la Ruekétanou (le problème c’est que je ne sais pas s’il s’agit de membres du groupe ou de fans faisant une reprise). En tout cas ce fut une heureuse surprise !

L’après midi après un retour au camping, nous nous motivons pour aller faire un tour de canoë en partant de Maubuisson. Nous trouvons un lieu idéal pour gonfler le canoë que le père de Velvet nous a gentiment prêté. Il faut savoir qu’à l’aller nous nous sommes arrêtés dans un décathlon pour acheter un bouchon car le papa de Velvet nous a prévenu juste à temps qu’il avait oublié de nous donner le bouchon du fond du canoë. Donc nous commençons à déplier l’embarcation et fermer les différents bouchons. Au moment de mettre le bouchon acheté lors du voyage départ, nous constatons que le diamètre de celui ci est trop grand pour le filetage du canoë #vismavie.

Nous avons pris ça pour un signe et nous nous sommes rabattus sur des balades pédestres. La première balade dans une zone protégée qui se nomme « la Lagune« . Elle a des airs de traversée de la forêt vierge. En effet, elle se fait sur un ponton autour d’un lac que l’on aperçoit que partiellement à travers la végétation dense. Régulièrement nous trouvons de quoi agrémenter notre petit périple avec entre autres, des panneaux explicatifs et ludiques sur la faune et la flore locale. Je ne peux pas vous parler de cette balade sans évoquer le porte voix mis à disposition pour écouter les bruits de la nature !!! (cf making of de la vidéo des vacances)

Ensuite nous avons repris la voiture direction Piqueyrot et sa multitudes de chemin de randonnées. Car cette partie du lac regorge de parcours, il y en a pour tous les goûts de quelques kilomètres à plus d’une vingtaine pour les plus longs. Nous avons choisi un petit parcours avant d’aller manger une pizza au camping.

Le lendemain matin Velvet ayant envie d’un café nous avons chaussé les rollers pour aller en prendre un dans un bar d’Hourtin. Comme pour notre première balade, nous quittons le camping roller aux pieds et nous empruntons la route jusqu’à la piste cyclable. La piste est celle qui rejoint Hourtin à Carcans, elle est aussi large et lisse que le premier jour. Il s’agit donc d’une piste cyclable ne présentant pas de difficulté et très adaptée à la pratique du roller.  Les 10 kilomètres qui séparent le camping « La Prairie » du village d’Hourtin sont avalés en une trentaine de minutes. Nous nous posons à une table en terrasse pour siroter nos cafés Bio !

Puis une vingtaine de minutes plus tard, nous sommes repartis en direction du camping. Une fois la piste cyclable rattrapée, seuls des nuages de moucherons et les quelques intersections que nous traversons ralentissent notre course. On peut presque parler de course tant notre allure nous semble rapide, ce que le GPS nous confirmera à l’arrivée avec une moyenne de plus de 18 km/h pour près de 21km parcourus.

Après une pause repas Chez Moustache (on vous avez dit que l’on avait beaucoup apprécié) :

nous mettons nos baskets pour une rando pédestre sur les bords de la Réserve Naturelle de l’étang de Cousseau. Nous commençons par suivre l’itinéraire piéton à travers les dunes.

Mais rapidement marcher dans le sable devient assez pénible surtout avec des chaussures en toile vraiment très aérée ! La piste cyclable en béton nous attire et immanquablement nous terminons sur cette dernière.

Puis nous arrivons au bout de quelques kilomètres à un parking pour vélo et une barrière. Un panneau nous invite à nous déplacer à pieds et sans animaux de compagnie. Pour nous ça ne change rien!

Cette partie du parcours est en sous-bois et le sol en tourbe ne fuit plus sous nos pieds. Le chemin nous emmène à un belvédère qui surplombe le lac. Le temps d’une photo :

nous repartons cette fois le long d’une rive du lac mais nous sommes cachés par la végétation plutôt luxuriante.

Un peu plus tard après avoir quitté la rive du lac nous arrivons dans une clairière ou une nuée de sauterelles nous accompagne à chaque pas. Les paysages se suivent puis nous retrouvons la piste cyclable de l’aller que nous suivons jusqu’au parking. Et c’est fatigués par cette balade aux allures de raid mais heureux que nous concluons cette journée de nouveau avec un repas Chez Moustache (miam le burger végé!)

Puis nous retournons sagement au camping pour récupérer de cette journée bien remplie.

A suivre dans le prochain article : notre dernière aventure roller de ces vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.